La Claquette verte, est la version française de Greenselipar, premier portail sur le tourisme durable en Malaisie. 

En ligne depuis octobre, Greenselipar est rédigé en anglais. On y trouve des informations  sur des projets et initiatives malaisiennes qui vont dans le sens du tourisme ou du voyage durable. Des organismes ou des entreprises pratiquant le commerce équitable, des projets de préservation et de diffusion de l’artisanat traditionnel, des sorties nature; des organismes ou individus engagés dans la préservation du patrimoine culturel, compétents pour vous guider vers des découvertes inédites; des communautés indigènes qui s’organisent pour accueillir des visiteurs, diffuser leur culture et préserver leurs arts.

home-about-161008

tongs-petites
Le nom greenselipar – claquette verte- reflète notre vision du tourisme durable en Malaisie.
Green c’est la couleur de la Malaisie: une végétation luxuriante jusque dans ses villes. C’est aussi la couleur couramment associée à la nature et à l’environnement.
Selipar, c’est l’adaptation de “slipper” en malais, la tong ou claquette, portée aussi bien par les touristes que par les malaisiens des deux sexes quel que soit leur âge, leur religion et leur milieu social. Légère et multicolore, elle symbolise le voyage décontracté. Elle laisse une empreinte légère comme celle visée par les projets sélectionnés et elle symbolise le respect aux habitants de Malaisie quand elle est déposée à l’entrée de la maison visitée. Unissant l’anglais et le malais, greenselipar vise un public international anglophone et le voyageur malaisien. C’est aussi plus facile à prononcer que « claquette verte » !
Greenselipar est né de la rencontre de deux eco-expats en Malaisie: Serina Rahman, originaire de Singapour, journaliste freelance,  passionnée par la vie sub-aquatique et l’éducation à l’environnement et Catherine Bossis, expatriée française, chargée de projets développement durable, exploratrice de la Malaisie en solitaire ou en famille. 

Greenselipar n’est pas un guide de voyage sur la Malaisie mais une ouverture sur d’autres possibilités de voyager.  

Les articles de Greenselipar ne seront pas traduits en français et vous devrez les lire directement sur Greenselipar.Dans la Claquette verte je mettrai des billets sur la culture malaisienne ou l’actualité locale qui sont parfois parfois plus rapides à rédiger dans ma langue maternelle. Si cela peut permettre d’intéresser des français à ce beau pays alors l’effort n’aura pas été vain.

Catherine Bossis, 19 janvier 2009