You are currently browsing the tag archive for the ‘textiles’ tag.

Le Musée National des Textiles de Kuala Lumpur et Cultural Impact  organise une exposition inédite en Malaisie sur les ikats sacrés de l’île de Sumba (Indonésie) et du Sarawak (Bornéo, Malaisie).

Une occasion unique de découvrir ces fabuleux – au sens propre comme au figuré –  textiles qui faisaient autrefois partie des trésors de famille. Trop peu connus du grand public, les ikat doivent leur nom d’une technique dite de l’ikat qui signifie en malais, attacher ou nouer, en lien avec la technique de teinture et tissage utilisées pour créer les motifs. En voie de disparition en Indonésie et Malaisie, les ikats sont encore produits par quelques villages isolés, au Sarawak en Malaisie (Pua Kumbu tissés par les Ibans), et sur l’ile de Sumba dans l’archipel Indonésien. Ces textiles à la fois objets rituels et œuvres d’art constituent des pièces vivantes du patrimoine historique et culturel des peuples Iban et Sumbanese.

Des conférences et rencontres sont également prévues autour de l’exposition. Une première date à noter, celle du Forum Textile, mardi 20 septembre, à 15h, avec les interventions (en anglais) de Judy Knight Achjadi, Edric Ong and Marie-Christine Tseng. Entrée gratuite. Détail sur le site greenselipar.com

Profitez de l’occasion pour explorer l’ensemble du très beau Musée National des Textiles, ouvert en 2011, au coin de la place Merdeka dans le quartier historique du centre ville de Kuala-Lumpur (métro Masjid Jamek ou Pasar Seni). Vérifiez également auprès des Museum Volunteers Malaysia qui disposent de guides  francophones, peut être une rencontre en français sur le thème est elle prévue.

Article en lien : Kuching 
Article en anglais :  greenselipar.com

Pua Kumbu, Ikat du Sarawak

Ikat de Sumba

Publicités

tisseuse de Songket à Pura Tanjung Sabtu, Kuala TerrenganuPour tous les férus d’art et de mode, l’état de Terengganu (sur la côte est de la Malaisie péninsulaire) organisait du 18 au 19 octobre 2010 une exposition sur l’art traditionnel Malaisien dans les salons de l’hôtel Georges V.

Ces deux jours étaient consacrés à l’excellence de l’artisanat et du savoir-faire local de Terengganu. De l’art du tissage à la main au travail du bois, c’est un héritage culturel riche que les artisans se transmettent de génération en génération depuis des siècles et qui trouve aujourd’hui sa place dans l’industrie de la mode, du design et de l’art de vivre.

Huit créateurs, dont certains entrepreneurs de la Fondation de sa Majesté la Reine de Malaisie, ont présenté leurs collections au grand public et aux professionnels dans le cadre de cette exposition unique, réunissant le meilleur de l’artisanat malaisien : textile, batik, bijoux, décoration d’intérieur, accessoires de mode, artisanat sur bois…  L’artisanat Malaisien à l’honneur les 18 et 18 Octobre 2010 à Paris.

Je précise que l’actuelle reine de Malaisie est de l’état de Terrenganu, où sont encore produits les derniers songkets de Malaisie. Désolée de publier l’info avec du retard. Cela me donnera l’occasion de me rattraper en écrivant un article sur les textiles de Malaisie.

Si vous voulez vous immerger dans le patrimoine culturel de Terranganu, reservez vos nuits chez Tunku Ismail propriétaire de la fabuleuse maison d’hôte Pura Tanjung Sabtu à Kuala Terranganu.

Version anglaise

Publicités