You are currently browsing the category archive for the ‘la Malaisie en France’ category.


Visites guidées de l’exposition Baba-Bling au Musée du Quai Branly,  les 21 et 28 janvier 2011, en nocturne, avec Sylvie Gradeler.

Au cour de cette visite dans l’univers coloré des chinois du détroit de Malacca, seront évoquées les grandes routes commerciales maritimes de l’Asie depuis le XVème siècle, les traditions chinoises et l’héritage colonial hollandais et britannique dans cette région, mais aussi la vie quotidienne des femmes Nonya, leur savoir-faire dans l’art du perlage, leurs parures…

Un rendez-vous tout à fait unique et une invitation au voyage auquels vous convie Sylvie.

Attention l’exposition se termine le 5 février 2011!

Sylvie est guide-conférencier national. Elle a vécu trois années en Malaisie et a fait partie des membres fondateurs des Museum Volunteers Malaysia qui ont initié en 2007 les premières visites guidées du Musée National de Kuala Lumpur.

Coût de la visite : 10 euros (Tarifs des billets)
Inscription obligatoire auprès de   sylviegradeler@gmail.com

UN  AUTRE   REG’ ART : Ce sont des visites-balades organisées par Sylvie Gradeler qui propose, une fois par mois, de découvrir différentes facettes de Paris : une exposition, un quartier, un musée…au gré des saisons, des envies et des programmations. Pour que cela soit aussi un moment convivial et d’échanges, le nombre de participants est réduit.
Publicités

AIR ASIA X ouvre 4 vols par semaine entre Paris et Kuala Lumpur en 2011

Pour les malaisiens, tout comme pour Tony Fernandes le médiatique et charismatique fondateur d’Air Asia, Paris et la France sont synonymes de romantisme, amour, glamour…

Ce qui conduit évidemment à l’ouverture du premier vol Air Asia, Kuala Lumpur – Paris, le jour de la Saint Valentin, le 14 février 2011. Les voyageurs de la St Valentin bénéficieront d’une hotesse à moustache de renom, Charles Branson, qui doit honorer un pari perdu avec Tony Fernandes.

Verrons nous des hordes de fiancés ou jeunes mariés malaisiens sur le parvis du Palais de Chaillot poser pour une photo à l’ identique de celle qui promeut la nouvelle ligne en première page du site web d’Air Asia –touche frenchie noir et blanc s’il vous plait- ?

Pour lancer cette nouvelle ligne, la compagnie low cost Malaisienne, plébiscitée « meilleure compagnie low cost au monde » par Skytrax , n’a pas lésiné sur les prix : depuis cette nuit zéro heures et ceci pendant 72h, la foire aux promotions est ouverte sur le site de réservation en ligne.

Sauf que dans les communiqués de presse il a été annoncé lé 22 novembre à minuit ce qui chez nous signifie cette nuit, alors que dans le communiqué anglais – ce qui m’a mis la puce à l’oreille – le départ de la foire aux affaires était annoncé à 00 :00.

Sauf que la nuit passée il y a avait des tarifs fabuleux (100 euros TTC pour un aller simple) et qu’il nous était impossible d’effectuer nos paiements en ligne, qui une fois le soleil levé sur cette partie du monde, ont été accepté du premier jet. Entre temps les tarifs fabuleux étaient vendus…

Grosse déception pour ce démarrage. Si d’autres français ont subi cette même déception il va être difficile de convaincre par la suite.

Restons optimiste cependant puisqu’au final on peut trouver des vols à moins de 500 euros TTC A/R pour seulement 12 heures de vol. Personnellement je n’ai pas encore testé les longs courriers d’Air Asia, mais je n’ai eu que des expériences de qualité lors de mes nombreux vols en Asie du Sud Est avec cette compagnie.

N’en déplaise aux adeptes du « rester chez soi», je me réjouis de l’ouverture de cette ligne qui devrait faire baisser de 30% le prix du billet pour la Malaisie, rapprocher nos deux Pays et surtout ouvrir la Malaisie aux visiteurs français. A condition bien entendu de voyager responsable. Une occasion pour la Claquette Verte de faire profiter les francophones de la sélection de Green Selipar pas encore traduite.

En pratique pour réserver sur Air Asia, le plus simple est de vous créer un compte avec votre adresse mail. Les paiements en lignes sont sécurisés. Faites attention de bien vérifier tous les petits plus non compris dans le prix de départ : repas, bagages, couverture, choix du siège. Les repas peuvent être achetés pendant le vol et sont vendus à des prix très accessibles. L’arrivée à KL se situe dans l’aéroport low-cost LCCT à une heure de la ville qui peut être rejointe en bus (4 euros/personne) ou en taxi (15-20 euros pour un taxi).

Les autres compagnies qui relient Kuala-Lumpur à Paris sont Air-France KLM et Malaysia Air Line. Faites jouer la concurrence.

tisseuse de Songket à Pura Tanjung Sabtu, Kuala TerrenganuPour tous les férus d’art et de mode, l’état de Terengganu (sur la côte est de la Malaisie péninsulaire) organisait du 18 au 19 octobre 2010 une exposition sur l’art traditionnel Malaisien dans les salons de l’hôtel Georges V.

Ces deux jours étaient consacrés à l’excellence de l’artisanat et du savoir-faire local de Terengganu. De l’art du tissage à la main au travail du bois, c’est un héritage culturel riche que les artisans se transmettent de génération en génération depuis des siècles et qui trouve aujourd’hui sa place dans l’industrie de la mode, du design et de l’art de vivre.

Huit créateurs, dont certains entrepreneurs de la Fondation de sa Majesté la Reine de Malaisie, ont présenté leurs collections au grand public et aux professionnels dans le cadre de cette exposition unique, réunissant le meilleur de l’artisanat malaisien : textile, batik, bijoux, décoration d’intérieur, accessoires de mode, artisanat sur bois…  L’artisanat Malaisien à l’honneur les 18 et 18 Octobre 2010 à Paris.

Je précise que l’actuelle reine de Malaisie est de l’état de Terrenganu, où sont encore produits les derniers songkets de Malaisie. Désolée de publier l’info avec du retard. Cela me donnera l’occasion de me rattraper en écrivant un article sur les textiles de Malaisie.

Si vous voulez vous immerger dans le patrimoine culturel de Terranganu, reservez vos nuits chez Tunku Ismail propriétaire de la fabuleuse maison d’hôte Pura Tanjung Sabtu à Kuala Terranganu.

Autour de l’exposition Baba Bling, le musée du Quai Branly a eu la bonne idée d’organiser des animations pour les vacances de la Toussaint .

Ma sélection personnelle :

Des ateliers de cuisine Peranakan : De grands chefs venus spécialement de Singapour viennent vous faire découvrir des ingrédients authentiques et déguster de délicieux mets Peranakan. Ouvrez grands vos narines : les épices se savourent 2 fois, au nez, puis en bouche.

Des démonstrations de batik et de broderies peranakan : ou l’art de l’élégance chez les nyonya.

Cérémonie traditionnelle de mariage peranakan : la procession de mariage Peranakan, une occasion unique d’assister en direct à cette cérémonie réputée pour ses costumes splendides. En plus vous pouvez apprendre à danser le joget (prononcer djoguette) à la manière des Peranakan de Singapour.
Vous n’aviez pas prévu vos vacances de la Toussaint, c’est l’occasion de voyager en Asie du Sud Est …en prenant le train enfin si la grève est terminée.

Le programme détaillé sur le site dédié au programme Bienvenue chez les Peranakan.

 

« BABA BLING »  Signes intérieurs de richesse à Singapour (et en Malaisie)
Exposition temporaire, au musée du quai Branly, Paris, du 5 octobre 2010 au 6 février 2011.

D’après le dossier de presse du Musée, cette exposition témoigne d’une histoire fascinante : comment une communauté d’immigrés a créé une culture unique en laissant sa propre culture d‘origine s’imprégner des influences, coutumes et croyances de leur pays d’adoption.
Ce qui est surtout fascinant, de mon point de vue, c’est comment cette culture mixte vieille d’au moins 5 siècles, est conservée, préservée, mise en valeur – mise au musée- et marque profondément l’identité de la communauté d’origine chinoise de Malaisie et de Singapour.

A Singapour, comme en Malaisie le terme « Baba » désigne un « homme chinois », et par extension, les descendants des communautés chinoises qui se sont intégrées dès le 14ème siècle dans le sud-est asiatique. Ces communautés ont incorporé au fil des siècles de nombreux aspects de la culture malaise ainsi que des éléments de la culture européenne, dans leur culture d’origine. Lire le reste de cette entrée »

Merci au Centre Pompidou de contribuer à la promotion de la Malaisie par sa programmation cinématographique. Pour une fois que l’on parle de la Malaisie – et dans Le Monde – pour autre chose que la Formule 1 ou les scandales sodomo-politico-economiques.

« Hang Jebat », épopée médiévale – Le Monde.fr.
si l’article est en accès limité vous pouvez le telecharger ici : Le Monde.fr hang Jebat :
Liens vers la programation du Centre Pompidou jusqu’au 31 Mars 2010
Trois mois de Ciné malaisien et singapourien à Beaubourg 

Lire le reste de cette entrée »

« L’ex-vice-Premier ministre malais, principal opposant du pays, qui se bat pour le rapprochement des différentes communautés, est pour la seconde fois visé par un procès-prétexte pour sodomie. »

Un petit apperçu du quotidien en Malaisie. Pour sortir des jolis catalogues des agences de voyages.

Malaisie, Pays de contraste.

L’article complet  ici« Anwar, espoir harcelé de la Malaisie » Libe 2/12/09

 GENIAL, EXCEPTIONNEL, ALAMAK!!

Ce n’est pas tous les jours que la Malaisie (et Singapour) sont à l’honneur en France, en en plus à Paris. Trois mois de cinéma de Malaisie et de Singapour au centre Georges Pompidou quelle aubaine pour les Parisiens. Belle occasion de (re)partir là-bas sans prendre l’avion ou de vous immerger doucement dans de prochaines vacances. Je vais explorer le programme pour voir s’il y a aussi des dessins animés.
Toute la programmation sur le site de Beaubourg :

Cine Centre Pompidou – Singapour, Malaisie : le cinéma ! 

Le programme complet en pdf :Le Cinema de Singapour et de Malaisie


Version anglaise

Publicités